Comment valoriser les déchets organiques ?

Comment valoriser les déchets organiques ?

D'origine animale, végétale, domestique ou agricole, les déchets organiques constituent un enjeu de taille sur le plan environnemental. Laissés à l'air libre ou dans les décharges, leur décomposition favorise l'émission de gaz à effet de serre qui impacte considérablement sur l'équilibre de la biodiversité. Avec des traitements appropriés et adaptés cependant, ils peuvent constituer des atouts majeurs dans la création d'engrais et autre compost organiques, qui optimiseront les productions industrielles et par la même occasion, réduiront l'émission de gaz à effet de serre.

Dans la perspective de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES)

Dans le contexte de l'agriculture, l'utilisation des engrais minéraux ou chimiques est certes, avantageux dans la mesure où ils permettent un rendement stable en masse suivant la nature de la culture, mais leur utilisation fréquente favorise l'apparition des sources de GES.

Alors qu'il est plus facile d'opter pour le recyclage en agriculture des déchets organiques afin de remplacer ces engrais minéraux, ce système permet aussi dans un autre sens, de faciliter les cycles des nutriments pour rendre ces derniers plus efficients selon le principe de la bio économie.

C'est là qu'entre en jeu la bio transformation qui modifie suivant des procédés naturels de décomposition, tout engrais organique issu du bétail en un compost naturel d'excellente qualité qui apporte les matières organiques et élément fertilisants nécessaires pour les sols. De cette manière, les émissions de GES seront directement réduites par le stockage de carbone stable au niveau des nutriments.

La méthanisation : une solution à long terme

Si les procédés naturels de décomposition ont toujours été les meilleures techniques ancestrales pour valoriser les déchets organiques, les ingénieurs comme Mohamed Ayachi Ajroudi ont poussé loin leur recherche, ce qui leur a permis d'élaborer des plans d'action privilégiés comme la méthanisation.

C'est un procédé biologique selon lequel les matières organiques subissent une dégradation et une transformation suite à l'action des bactéries naturellement présentes dans les déjections animales, dans le but de transformer lesdites matières organiques en biogaz (méthane), pouvant être valorisé sur site par l'intermédiaire d'une cogénération d'électricité et de chaleur.

La méthanisation a donc pour finalité de produire une énergie renouvelable issue des déchets organiques. La méthanisation des déchets organiques est reconnue comme étant l'une des principales solutions les mieux appliquées dans l'agriculture en région tropicale notamment, en terme de réduction des émissions de GES.

La méthanisation : pour une perspective durable

La méthanisation n'est pas nouvelle dans le secteur de l'industrie de transformation. Les ingénieurs qui œuvrent dans ce domaine sont nombreux, à l'instar de Mohamed Ayachi Ajroudi, Président de CNIM Saudi et de CNIM Middle East qui a déjà réussi à construire plusieurs usines dans les pays du golfe Arabe.

Avec ses réalisations, il a permis de revaloriser les déchets organiques en leur attribuant un autre statut d'utilité, autre qu'à détruire l'environnement. Avec la méthanisation, de nouvelles perspectives d'exploitation et de production d'énergies renouvelables ont vu le jour et c'est un procédé très prometteur à envergure international qui a un très bon avenir devant lui dans les siècles à venir.

Autres articles

Où vont nos déchets organiques ?

Par définition, les déchets organiques sont des résidus d'origine animale ou végétale, fermentes cibles par des micro-organismes et dont la décomposition par procédés naturels conduit à la fabrication......